mais encore...

mais encore...

mémoire 2 les premières lettres,mon corps reflet, cinq dessins

Ø     

  1. LES PREMIERES LETTRES

 

 

Maria, de son côté chancelle un peu, justement.

Elle a des soucis d'argent, de relation amoureuse et des tensions avec sa mère.

Elle se plaint de troubles du sommeil, de brûlures d'estomac, et présente une allergie à la paupière droite. Elle me dit qu'elle déprime …

En énergétique, je constate chez elle une perturbation stable du méridien « vaisseau gouverneur » qui comme son nom l'indique nous pousse à tout vouloir contrôler :

« Tout se met contre moi », me dit-elle,

« Je me bats tout le temps »

« J'ai gâché ma vie et celle de mes enfants ».

 

à Je lui cite les  phrases clés du vaisseau gouverneur qui sont : « je contrôle, je dirige, j'ai raison, je maîtrise la situation … »

 

Elle suit maintenant une thérapie, mais veut avancer plus vite. Je lui suggère alors de s'inscrire à un cours de développement personnel à la mode, une espèce de « TGV de la transformation ».

Au cours de ce séminaire, elle décide d'écrire à son ex- mari, à son fils et à sa mère.

Je ne sais pas quelle est la teneur de ses lettres, mais je comprends qu'il s'agit de remettre du lien.

Je la revois trois mois plus tard, et lui signale une nouvelle perturbation sur le méridien de la vésicule biliaire à droite, associée à une fragilité unilatérale de sa racine droite  sur le point « mer lumineuse » de la cheville.

 

 

àJe lui explique que la vésicule biliaire

résonne en médecine chinoise avec la rancœur, la racine droite, c'est le père.

Elle décide alors d'écrire à son père

 

Six mois se sont maintenant écoulés : elle a vendu son commerce, déménagé.

Elle réussit à faire un voyage en Sicile. C'est difficile, mais quelques contacts sont enfin repris avec son fils.

 

 

Pendant ce temps, Julia redouble sa troisième, change de collège. Elle n'aime pas l'école.

Elle n'a toujours aucune relation avec son père.

Celui-ci lui envoie un bijou pour ses 18 ans.

 

àJe souligne à ma manière « connotation archi positive » ce geste volontairement banalisé par Julia.

 

ÿ  REGARD SYSTEMIQUE

 

Quelques conversations, d'où sortent de nouvelles significations.

L'information est suffisamment différente pour introduire des changements sans être rejetée. L'histoire familiale est en train petit à petit de se réécrire d'une autre façon.

Bien que le voyage n'ait pas été à la hauteur des attentes, bien que les lettres n'aient pas eu de réponse, bien que le bijou reçu soit banalisé,

on assiste à «  l'ouverture de l'éventail des possibilités ».

 

  1. MON CORPS, REFLET DE MES RELATIONS

 

Quatre années se sont écoulées depuis notre première rencontre avec Maria.

Entre  en scène, maintenant son fils, Marco : Il a 21 ans et se rapproche de sa mère. Il vient en France pour chercher du travail.

Sa mère me l'envoie pour un problème d'allergie. Il parle difficilement le français …

Je trouve également chez lui une perturbation au niveau des racines parentales, et un dérèglement sur le méridien de vésicule biliaire à gauche cette fois ci, témoignant d'une problématique centrée sur la relation encore très fragile avec sa mère. En position allongée, je note une très forte asymétrie posturale dans la position de ses pieds, le droit s'ouvrant largement, à 60° alors que le gauche se tient prudemment fermé à moins de 20°.

 

à Je lui fais simplement remarquer cette asymétrie de posture et leur polarité, en termes de racines, l'obstacle de la langue ne nous permettant que peu d'échanges.

Je pose mes mains sur ses deux pieds en modifiant doucement les angles pour lui permettre de ressentir  ce qui se passe en lui en termes d'ouverture et de fermeture. 

 

ÿ Comme chez sa sœur, l'observation tranquille d'un « marqueur », à la manière de la perception d'une sculpture crée de l'information…

Et comme l'information crée du changement, je ne fais rien d'autre que laisser infuser…


  1. CINQ ELEMENTS, CINQ DESSINS

 

En travaillant sur ce mémoire, je retrouve dans le dossier de Maria un dessin.

Régulièrement au moment de leur anniversaire, je propose à mes patients une espèce d'état des lieux, à l'aide d'un petit test que j'ai pratiqué avec un de mes amis acupuncteurs le Dr Raphaël CARIO [1]. Il s'agit d'un  dessin sur lequel on représente :

-       Un arbre, un soleil, une maison, de l'eau et un serpent.

L'analyse de ce dessin, à la fois dans sa globalité, et à partir de  chacun de ses éléments permet une conversation qui s'appuie :

> D'une part sur une grille de lecture symbolique classique en psychologie, témoignant des différents aspects de la personnalité.[2]

> D'autre part, selon le principe de résonance  vu plus haut, sur l'état des  cinq éléments de la cosmologie chinoise, nous donnant ainsi  de précieux renseignements énergétiques:

 

L'arbre       à le BOIS : début, extériorisation, expression, énergie vitale

Le soleil      à le FEU : Yang pur, rayonnement, culmination, amour inconditionnel,

La maison  à la TERRE : distribution, harmonisation, présent

Le serpent à le METAL : force centripète, intériorisation, choix, justice

     L'eau          à l'EAU : Yin pur, intégration, condensation, nouveau cycle

 

Voici les petits commentaires que j'ai notés à l'arrière du dessin:

du père-soleil de Maria (« Tellement possessif, je le crains. Il m'admire »)

de la mère-rivière (« Elle ne me défendait jamais. Je ne l'aimais pas. Elle m'empêchait d'aimer mon père. »)

de la blessure sur le tronc d'arbre (« Une année chez ma grand mère à la naissance de mon dernier frère »)

 

ÿ            REGARD SYSTEMIQUE :

 

· Une ressource mal exploitée

 

Je me rends compte en regardant aujourd'hui  ce dessin, et en relisant ces notes que je n'en ai pas tiré énormément d'information…

La découverte de la systémique a été pour moi l'occasion de belles prises de conscience, je pourrais même dire « prises de confiance », me révélant certaines compétences inconscientes dans ma pratique professionnelle, mais cela a été aussi l'occasion de découvrir de belles  incompétences inconscientes !

 

C'est le cas ici. En effet, lorsque mes patients m'offrent l'occasion d'une conversation autour de leur dessin, il m'a été hélas, facile de leur donner en toute impunité mon avis sur l'analyse que j'en faisais, avec des explications très éclairées, expliquant  à chacun qui il était, avec force interprétations et commentaires plus ou moins heureux !

 

Un des principal cadeau que m'a apporté la systémique a été d'apporter à mon exercice, je crois, un peu plus d'innocuité.

Et c'est maintenant, ô merveille, mes patients qui ont enfin la parole 

 

· 9 questions systémiques pour aller plus loin

 

· (Une question émotive) Qu'est ce que vous aimez dans cet arbre?     Et qu'est ce que vous n'aimez pas ?

· (Une question mythique) Qu'est-ce qu'il a de différent de tous les autres arbres sur terre ?

· (Une question crise et changement) A quel événement important peut faire référence cette                                                                    blessure sur le tronc ?

· (Une question d'avenir) Qu'aimeriez-vous changer dans votre prochain dessin ?

· (Une question d'homéostasie) Et qu'est ce que vous aimeriez garder dans votre prochain dessin ?

· (Une question circulaire) Et s'il pouvait parler que dirait le soleil ?

· (Une question d'appartenance) A votre avis, si votre sœur faisait ce dessin, qu'aurait-il en commun avec le vôtre ?

· (Une question cognitive) Quels indices peut nous donner la maison sur nos modes de  communication ?

· (Une question éthique) Finalement, quelle est la parole de sagesse de ce dessin ?

 

 

Douze ans se sont maintenant écoulés. Je vois régulièrement Maria, une à trois fois par an, ainsi que sa fille de temps en temps.

Au cours de ces années, Maria m'adresse sa sœur aînée (en maladie longue durée, à la suite d'un cancer du sein), ainsi que sa mère (pathologie cardiaque, sous anxiolytiques) lors d'un de ses séjours en France. C'est ce qu'on appelle une famille bien « enchevêtrée » où chacun montre un souci permanent pour les autres, avec un grand désir de soutien mutuel.

 

Mais, c'est mais c'est Julia, qui va faire maintenant le pas spectaculaire qui m'a fait choisir cette famille pour ce mémoire.

 

 



[1] « Dessine et Guéris toi »

[2] - Arbre : moi-je, racine, enfance, identité

   - Soleil : principe masculin, père

   - Terre : travail, famille, relation

   - Eau : principe féminin, mère archaïque

   - Serpent : ombre et conscience, force d'évolution

 



23/11/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 96 autres membres